Première parution dans la Voix du Nord !

Première parution dans la Voix du Nord !

Le 13/05/2015, La Voix du Nord

Chloé et Fred ont tout plaqué pour réparer accordéons et pianos… en roulotte

Ils ont tout plaqué. Lille, le logement, la voiture, le boulot, la famille. Ils sont montés à bord de leur roulotte le 2 mai. Chloé Zobel, Fred Lucas et leur bébé mettent le cap vers l’Ouest. Ils vivent de réparations et d’accords de pianos et accordéons. Dimanche soir, ils arrivent à Saint-Python.

Ils ont une gazinière, une douche, des toilettes sèches, un poêle à bois, un lit pour Sacha, leur fils de 10 mois, un clic-clac pour eux. Ils ont aussi mis un téléphone, alimenté grâce à un panneau solaire sur le toit, une radio et un petit ordinateur, dans leurs bagages.

Chloé Zobel, 28 ans, et Fred Lucas, 30 ans, ont tout quitté au début du mois pour filer à rythme de canassons vers la Bretagne, puis peut-être vers le Sud. Et surtout, pour changer de vie. « On a un petit garçon. On ne voulait plus trop rester en ville, on avait envie de partir un peu à la campagne. On souhaitait qu’il grandisse dehors. »

Le couple a eu besoin de toute l’année dernière pour fabriquer sa roulotte. « On aurait pu partir en camping-car, mais les gens ne se seraient pas arrêtés pour nous parler,explique Fred Lucas. Et puis, partir avec des chevaux, c’est un peu un défi. »

Le Lillois a lâché son emploi de réparateur et accordeur de pianos et accordéons pour vivre cette aventure, mais pas son savoir-faire. « Je propose aux personnes qui habitent près de là où nous passons de venir avec leurs instruments, ou de m’emmener chez eux, pour que je puisse les aider. » La facture est moins lourde que dans un atelier : « entre 60 et 70 euros pour accorder. En choisissant de prendre la route, on a réduit nos besoins. »

Un autre rythme de vie

Tout n’est pas simple pour autant. Il faut trouver chaque jour de l’eau et de l’orge aplati pour les deux juments de trait comtoises achetées en septembre. Il faut aussi chercher des astuces pour la lessive. « On était un peu effrayés au début, c’était un choix radical de décider de tout le temps bouger, de ne pas avoir de points fixes, raconte Fred Lucas.Mais la roulotte, ça donne aussi un autre rythme de vie, ça nous a permis de rencontrer des personnes qui vivent dans un habitat partagé, un agriculteur bio… On prend le temps. »

Ils ne se sont pas donné de date butoir. Ils ne savent même pas s’ils reviendront vivre un jour dans le Nord. Ils viennent de quitter le Douaisis pour Avesnes-le-Sec. Ils arriveront, dimanche soir, dans le Cambrésis. À Saint-Python. « Ensuite, on devrait aller à Beauvois, à Malincourt, peut-être à Vaucelles. On nous a dit que c’était joli. »

L’Atelier Roulotte, atelier-roulotte.com, 06 17 40 16 81.

par Carine Di Matteo

3 Avis

  1. Aubry 2 années ll y a

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo !

  2. BURLOT 2 années ll y a

    bonjour , merci d être passé par notre village de goudelin ce samedi 22 AOUT , habituellement on regarde la destination des avions dans le ciel via internet , et le bruit des sabots de vos chevaux nous a fait nous lever de table pour voir inscrit  » l atelier roulotte » ! et voila comment on découvre sur le net votre nouvelle vie ! vous ,au moins vous allez jusqu’ au font de vos rêves ! vous avez concrétisé , yes ! bonne chances pour la suite . FRED

    • Auteur
      atelierroulotte 2 années ll y a

      Merci pour ce message !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*