Du Golfe à la Loire

Du Golfe à la Loire

Après avoir suivi la côte de Carnac au Golfe du Morbihan, nous avons pu profiter de la côte magnifique et sauvage et nous refaire une santé grâce aux piano des gens aisés qui peuplent les environs. La côte sud c’est aussi des menhirs, des champs de bruyère, de grandes villas aux volets clos en cette saison, d’interminables lotissements de maisons de vacances désertées.

20151113_113802

De Vannes nous avons infiltré le réseau des habitants du pays de Questembert, se faisant recommander de paysan fromager en boulanger, de boulanger en épicière, d’épicière en lieu de vie collectif, de lieu de vie en jardin pédagogique… et ce jusqu’à la Roche Bernard. L’occasion de découvrir la richesse du milieu agricole, associatif et alternatif qui se déploie dans ce pays et de construire de solides amitiés éphémères. Nous n’aurons pas manqué l’incontournable rendez-vous du mercredi soir sous les vieilles halles de Questembert et de faire un détour au Café de la Pente dans la cité médiévale de Rochefort-en-Terre. Mais les soirées les plus insolites seront finalement celles passées dans l’accueil simple et convivial des hôtes chez qui nous étions de passage.

IMG_6608

Rochefort-en-Terre

IMG_6612Caden

IMG_6626La Roche-Bernard

Et puis début novembre on s’est réveillé avec une sacrée gueule de bois à Asserac ; la Bretagne était derrière nous, on se sentait désorienté (avouons que le feu de camp de la vieille avec Anne et Lionel n’y était pas pour rien…). Cependant, dans la même journée les premiers marais salants nous ont remis en selle ; nos deux belles blondes nous ont menées le long des côtes de la façade Atlantique de Mesquer à la Turballe.

20151109_161526

IMG_6655Assérac

IMG_6672

IMG_6686

IMG_6695

IMG_6716Port de Kercabellec

IMG_6696

IMG_6698Pointe de MerquelIMG_6722Pointe du Castelli

La traversée des marais salants de Guérande nous a rappelée à quel point nous avions eu raison de partir ainsi sur les petites routes tranquilles de France. Les œillets malheureusement déserts de paludiers sous un ciel magnifique sont parmi les plus beaux paysages que nous ayons traversés.

20151113_134641

IMG_6662

Mais soudain les façades gorgées de soleil donnant sur les marais sont menacées par l’urbanisation fade de la banlieue guérandaise. Et là commence une rude épopée ; une terre bien pauvre en herbe pour nos deux comtoises, un territoire scarifié d’énormes routes reliant La Baule et Saint-Nazaire. Une brève étape le long des marais de la Brière nous fera l’effet d’un bon bol d’air malgré le temps pluvieux. Notre halte chez Laurent et Gudulle, anciens roulottiers au long cours, aura fini de nous requinquer !

20151116_164332

IMG_6737

IMG_6748

IMG_6751Le Marais-la-Chapelle (Brière)

IMG_6760Chez Laurent et Gudulle

Nous voici donc parti rejoindre la Loire, à travers les bocages pastoraux de Blain, les lieux de résistance de Notre-Dame-des-Landes et les marais Nantais.

IMG_6778

IMG_6779La Bourdinière

Et la voilà, cette Loire tant attendue, la rive ensoleillée du Pellerin nous tend les bras : le Sud ! Courage les filles, la traversée en bac sera flippante mais de courte durée ! Après un effort « surchevalin » nous abordons l’autre rive, les ardoises font place aux tuiles, les premières vignes nous accueillent après quelques kilomètres. Sous le soleil éclatant de cette journée de décembre, ce pays aurait presque un air de Provence…20151204_114352Bac Le Couëron > Le Pellerin

(la vidéo par ICI)

20151204_161555Bouaye

IMG_6796Lac de Grand Lieu (Bouaye)

 

 

 

5 Avis

  1. LOTZ PROUX Anne Marie 2 années ll y a

    Je vous suis depuis votre venue en Normandie, mon gendre a ferré vos deux juments et depuis je regarde votre avancée et de vous voir plein de bonheur cela me fait chaud au coeur et je me dis quelle chance ils ont de vivre une vie sans stress et sans contraintes – je viens d’avoir 69 ans et j’avoue que ce que vous vivez est formidable, c’est vrai que les gens ne se rendent pas compte que nous n’avons pas besoin de toute cette modernité pour vivre heureux et que c’est le progrès qui nous tue à petits feux, moi il a fallu que je quitte tout pour m’en apercevoir, je me moque de ne pas avoir le dernier téléphone à la mode, ou la dernière robe, la vie est tellement pleine de belles choses qui nous entourent, la nature, les animaux , et à travers ce que vous vivez maintenant je sais que j’ai raison
    amicalement Anne Marie

  2. parmentier 2 années ll y a

    magnifiques photos, on voyage aussi! j’aime bien ce terme « surchevalin » , ça résume bien ce qu’elles ont du ressentir les cocottes! beau Fredich devant le lac au soleil couchant.

  3. CHUFFART Marie et thomas 2 années ll y a

    Hello Chloé, ravis d’avoir découvert votre périple depuis mai dernier !
    Nous sommes heureux de vous savoir heureux dans cette vie simple, riche en rencontres et remplie de paysages magnifiques. A travers votre témoignage nous tentons d’imaginer ce que vous pouvez ressentir.
    Nous vous souhaitons pour 2016 la poursuite de cette belle aventure à 5 !!
    Marie, Thomas, Adèle, Balthazar et Garance.

  4. lemeur 2 années ll y a

    bonjour c’est francoise j’espere que vous n’avez pas trop froid et que sacha va bien

  5. BRUNETIERE 2 années ll y a

    Bonjour
    J’ai aperçu votre roulotte sur les bords de Loire ce jour, où je déjeune tous les midi. Après quelques clics de recherche, je tombe sur votre blog. Je vous suivrais par internet pour voir votre parcours.
    Je vous souhaite une bonne ballade.
    Christophe

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*